Actualité

Emploi
16 Mars 2010

Recrutement dans la filière porcine : nouvelle méthode en Ille-et-Vilaine

A la recherche de 15 agents d’élevage porcin fin 2006, l’AEF 35 (Association emploi formation) a sollicité l’ANPE pour la création d’un exercice de recrutement spécifique. Charge à Valérie Heyser de l’AEF et à Loïc Le Bihan de la plate-forme de vocation de l’ALE de Rennes de mobiliser les intéressés. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />
La filière porcine recrute sur aptitude : en Ille-et-Vilaine, dix personnes ont intégré un parcours formation.

Première étape : mettre au point l’exercice de recrutement avec seize professionnels de la filière. Deuxième étape : faire connaître cette opportunité d’emploi aux candidats via les prescripteurs de l'emploi et le système SCAM de l’ANPE (alertes mail et SMS). Troisième étape : assurer une information collective aux candidats, suivie d'une visite d'exploitation. Quatrième étape : tester leurs aptitudes d’agent d’élevage grâce à l’exercice. Les candidats retenus suivent systématiquement une formation diplômante de huit mois, suivie au minimum d’un CDD de 6 mois, voire d’un CDI.

Il faut compter un an pour créer un exercice de recrutement, d'où l'intérêt de multiplier l'expérience. Les départements bretons limitrophes l’ont comprit, ils utilisent déjà cet exercice pour leurs recrutements.

Résultats de cette démarche en chiffres

Sur les 87 personnes ayant assisté aux réunions d'information du département, 35 ont visité une entreprise. Parmi elles, 17 ont réussi l’exercice.







Deux questions à
Jean-Marie Marx, DGA de l’ANPE
>> La MRS, telle qu’elle a été conçue il y a 10 ans, a-t-elle nécessité une adaptation au secteur agricole ?
Jusqu’au début des années 2000, nous l’avons utilisée pour des entreprises ayant de gros volumes de recrutements, essentiellement dans l’industrie et la grande distribution. Depuis, nous avons développé une approche qui nous permet  d’intervenir sur des recrutements en petits nombres. Nous pouvons ainsi utiliser cette méthode dans tous les secteurs d’activité et pour des entreprises de taille moyenne ou petite, comme c’est le cas en agriculture.

>> Quelles sont les conditions de réussite de cette méthode ?

Nous testons les aptitudes des candidats avec des exercices pratiques adaptés aux postes à pourvoir. Cette méthode est donc très adaptée aux problématiques de recrutement du secteur agricole. Seules conditions incontournables : une bonne implication du chef d’entreprise et des contrats suffisamment longs pour justifier le recours à cette méthode qui implique beaucoup les équipes de l’ANPE.

En agriculture, la solution consiste à faire tourner les salariés embauchés sur différents postes pendant la saison (taille, cueillette, tri…) de façon à leur proposer des contrats de plusieurs mois.
L’ANPE a créé des exercices spécifiques en partenariat avec des exploitations agricoles pour des recrutements d’ouvriers viticoles, arboricoles, serristes, horticoles et également de porchers.

© ANEFA - ANPE

Partager sur

Partager par mail

Imprimer