Actualité

Emploi
17 Juillet 2017

L'ANEFA Lorraine nous présente le point Mirabelle

Il y a, maintenant 2 ans, nous avons imaginé ce concept innovant : créer un partenariat privilégié avec les acteurs institutionnels de l’emploi.

Nous avons reconduit notre convention de partenariat avec AMILOR (association des missions locales de Lorraine) et le réseau des Chambres d’agriculture.

Et pour être actif dans cette démarche, nous avons imaginé « Point Mirabelle ».

 

Point Mirabelle :

Le constat : l’agriculture du Grand Est a besoin de 17500 actifs d’ici 2025. Ce nombre a été le fruit d’une réflexion de la profession tenant compte du remplacement des générations (plus de 50% des agriculteurs ont plus de 50 ans).

De plus l’agriculture n’est pas en mesure de remplacer un départ par un actif agricole, on estime à 25 à 30 % le besoin en actifs d’origine « non agricole » issue de la population civile.

Fort de ce constat l’ANEFA Lorraine, Amilor, Pôle emploi, la MSA et la FRSEA ont décidé se lancer dans l’aventure « Point mirabelle ».

 

Ce dispositif est axé dans un premier temps sur l’emploi saisonnier et rapidement s’est ouvert sur l’ensemble de l’emploi en Agriculture.

1°) Nous sommes convenus que pour pouvoir être un relai efficace, nous devions faire connaitre nos problématiques à nos partenaires. Nous avons et nous organisons des journées sectorielles à destinations des Responsables « emploi professionnels » des Mission locales et Pôle emploi. Cette journée se décompose en 2 temps forts ponctués par un repas pris en commun (toujours source de d’échanges). Le matin est consacré à un brossage d’un tableau de l’agriculture et une sensibilisation sur nos besoins et nos problématiques.

L’après-midi consacré à la mise en situation (des ateliers sont proposés : conduite de tracteur et traite (à la main) de vaches, visite du robot de traite...).

Ces journées ne sont possibles que grâce à l’implication très forte du réseau des établissements agricoles. L’ALPA IS4A à Haroué(54) est notre partenaire le plus actif en région Lorraine ainsi que l’EPL de Courcelles-Chaussy.

2°) Des réunions d’information /formation à destination des employeurs de main-d’œuvre sont organisées avec les juristes des FDSEA et de la MSA sur la nouvelle DSN et du nouveau TESA.

3°) Nous nous sommes rendu compte que l’emploi agricole dans les missions locales était peu visible et pour cause, la profusion de documentation est un frein à une identification précise des dispositifs mis à disposition des demandeurs d’emploi.

Nous avons donc réfléchi sur un moyen simple d’identifier l’agriculture et tout naturellement nous sommes tournés vers un mouton en carton fabriqué en Lorraine par l’entreprise COCORIKRAFT pour nous fournir le support de notre information et communication de l’Agriculture.

La transhumance a débuté de 15 Mai 2017, avec le premier dépôt de notre mouton dans la Mission locale de Bar le Duc et Commercy.

A ce jour nous avons installé un mouton dans 18 missions locales de Lorraine.

Nous sommes enchantés de l’accueil réservé au mouton. Les Mission Locales l’ont adopté et lui réserve, à ce que nous avons pu constater une relooking « maison » et des concours de noms sont déjà organisés.

Cette installation est déjà accompagnée d’un échange des offres d’emploi chaque semaine sur nos besoins en emplois.

Ces opérations s’inscrivent dans la durée, et toutes ces actions sont et seront organisées autant que le besoin se fera sentir.

Et bien sûr tout ce dispositif n’est réalisé que dans un seul but :

Proposer un emploi

Partager sur

Partager par mail

Imprimer