Vigne et vin

Zoom sur la Vigne et le Vin

  • La France est le premier producteur de vin au monde avec près de 760 000 hectares de vigne (OIV 2014).
  • Le vin français est confronté à la concurrence des pays de l’hémisphère Sud (Australie, Nouvelle Zélande, Afrique du sud…). Cette concurrence engendre une grande innovation dans la filière, en matière de recherche constante de la qualité, aussi bien au niveau de la culture de la plante (viticulture) qu’au niveau de la transformation (vinification) ou encore au niveau des logiques de commercialisation.
  • 87 400 exploitations viticoles (Agreste 2010) qui se situent essentiellement en Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Poitou-Charentes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Le développement de la commercialisation et de la vente directe, dans les entreprises viticoles, amène les grandes structures à recruter des commerciaux. Dans les petites unités, cette fonction est assurée le plus couramment par des personnes occupées à la vigne ou au chai.
  • Deux tiers des exploitations sont spécialisées dans la production de vins d’appellation d’origine protégée (AOP), rassemblant 62 % des superficies viti-vinicoles (Agreste 2010).
  • Presque toutes les opérations de la vigne sont mécanisables. Ceci impose la maîtrise de la conduite et du réglage du matériel. Dans certaines régions (Aquitaine, PACA...), les emplois d’agent viticole tractoriste sont particulièrement recherchés.
  • Les oenologues qui jouent, le plus souvent, le rôle de maître de chai ou de chef de culture ont fait une entrée massive dans les entreprises afin d’assurer une vinification de qualité. 
  • Un certain nombre d’emplois sont externalisés. Les entreprises de prestations de service en viticulture connaissent un développement important.

Les principaux métiers de la viticulture

Les dénominations retenues sont les plus fréquemment rencontrées. Cependant, elles peuvent varier d’une région géographique à l’autre.

Il réalise les travaux manuels de la vigne notamment : la taille, le relevage, le palissage, l’ébourgeonnage, l’épamprage, l’effeuillage, les vendanges. Ses activités sont principalement liées aux travaux de la vigne, il peut cependant être amené à effectuer des travaux de chai.

Il réalise les travaux mécanisés : le travail du sol (labour, désherbage), les traitements phytosanitaires, le rognage, la récolte. Le tractoriste effectue le réglage du matériel utilisé et en assure l’entretien courant. Non affecté exclusivement aux travaux mécanisés, celui-ci peut être amené à effectuer des travaux manuels à la vigne ou à l’atelier.

Il réceptionne la vendange, assure le suivi et le contrôle des fermentations, effectue les opérations nécessaires à l’élevage du vin, participe aux opérations de conditionnement du vin, entretient le matériel et la cave. Dans certaines régions viticoles, l’agent de chai est polyvalent (vigne/cave), il peut être également tractoriste.

Ils ont une fonction de gestion, d’organisation des travaux et d’encadrement de personnel. Le premier intervient dans la conduite de la vigne. Le second assure le suivi de la vinification jusqu’à la mise en bouteille et le vieillissement du vin le cas échéant.

Le directeur d’exploitation doit disposer deréelles connaissances en production viti-vinicoleainsi qu’en gestion d’entreprise. Un espritcritique, de la pédagogie et un pouvoir depersuasion sont indispensables à la définition de nouvelles orientations stratégiques et à leurapplication en interne. Son intérêt pour la relation commerciale et sa connaissance des marchéset des circuits de distribution sont parailleurs nécessaires à la promotion des vins enexterne. La maîtrise de l’anglais est souvent demandée lorsque l’entreprise exporte.

Le directeur technique possède des connaissances techniques et théoriques en viticulture et en oenologie. En veille sur les évolutions techniques du secteur, il est également une force de
proposition pour la direction. Une connaissance des démarches qualités est aujourd’hui indispensable pour ce métier.

Gestionnaire de la cave, il maîtrise l’ensembledes techniques de vinification et d’élevage du vin. Le travail dans le chai nécessite du soin et de la rigueur ainsi qu’un souci permanent de
l’hygiène. La maîtrise de la dégustation est requise pour l’élevage du vin. En cas de défaut du vin, la disponibilité ainsi que l’esprit d’initiativedu maître de chai lui permettent de réagir
rapidement.

Il optimise l’ensemble des étapes, de la vinification au conditionnement des vins, en pratiquant un suivi par analyses et dégustations. Il peut être amené à élaborer ou à veiller aux démarches qualité. Le plus souvent, l’oenologue exerce ses activités dans un centre ou un laboratoire oenologique, dans une cave coopérative, dans une société de négoce ou plus rarement, dans une exploitation viticole.

Il effectue principalement les activités administratives (courrier, déclarations liées à la réglementation en vigueur, gestion sociale, factures, comptabilité). Il peut être amené à assurer la gestion des relations commerciales (réception des visiteurs, opérations commerciales, gestion des commandes, des expéditions…).

La fonction commerciale peut revêtir de multiples appellations et un contenu d’emploi différent selon la structure qui l’emploie : une organisation professionnelle, une cave, une société de négoce, une entreprise viticole.

En savoir plus

Vignerons Indépendants
Tél. : 01.53.02.05.10
www.vigneron-independant.com

Vignerons Coopérateurs de France
Tél. : 01.44.17.58.81
www.vignerons-cooperateurs.coop

FranceAgriMer
Tél : 01.73.30.33.00
www.franceagrimer.fr

Partager sur

Partager par mail

Imprimer