Paysage, jardins et espaces verts

 

Une enquête des entreprises du paysage révèle que les parcs et jardins concrétisent un certain nombre d’attentes : bien-être individuel, meilleur cadre de vie collectif... Les Français accordent donc une attention prépondérante à la présence d’un jardin dans leur cadre de vie.

L'activité du secteur réflète donc cet engouement. Le secteur a connu une forte croissance ces 10 dernières années nécessitant de recruter des compétences.

Zoom sur le paysage, les jardins et les espaces verts 

  • Le nombre d’entreprises a doublé en 10 ans et s'élève à 28 600.
  • En 2014, le nombre de salariés s’élève à 65 300 salariés (72 % des actifs). Il a augmenté de 28 % en 10 ans mais semble cependant, être arrivé à maturité.
  • Les salariés sont majoritairement embauchés en CDI (81 %).
  • La majorité des entreprises du paysage est de petite taille : 94 % des entreprises ont moins de 10 salariés. Les jardiniers paysagistes constituent l’essentiel des emplois ; le personnel d’encadrement apparaît dans les entreprises de plus de cinq salariés et représente 10 % de l’ensemble des salariés.
  • Les clients des entreprises du paysage sont majoritairement des particuliers (42 %). L’Etat, ses établissements publics et les collectivités territoriales représente 30 % des donneurs d’ouvrage.

Les principaux métiers du paysage 

Les dénominations retenues sont les plus fréquemment rencontrées. Cependant, elles peuvent varier d’une région géographique à l’autre.

  • Jardinier d’espaces verts

Il intervient en création et/ou en entretien des espaces verts. Il s’occupe de la plantation, de la protection des végétaux, de la taille des arbustes, de l’entretien des prairies et gazons (tonte, traitement...), de la mise en place de massifs, mais aussi de la construction d’ouvrages paysagers.

  • Élagueur

Formé aux techniques de taille, il est en charge de la taille des arbres, des soins et de l’abattage. Il intervient sur et autour des arbres en milieu urbain. L’exercice de l’élagage peut soit se faire à partir d’une nacelle, auquel cas, l’élagueur doit être formé aux techniques de maniements de la nacelle, soit en grimpant directement à l’arbre. Le grimpeur élagueur doit alors être formé à des techniques comparables à celles de l’alpinisme.

  • Chef d’équipe, chef de chantier

Au-delà de la réalisation des activités décrites ci-dessus, le chef d’équipe supervise le travail de plusieurs agents paysagistes sur un même chantier. Le chef de chantier encadre plusieurs équipes. Ces personnes peuvent intervenir dans la formation de leurs équipiers par la transmission de leurs savoir-faire. En plus des activités techniques, il incombe à l’encadrement intermédiaire d’organiser et de gérer les chantiers.

  • Conducteur de travaux, technico-commerciaux

Ils sont les relais du chef d’entreprise dans le développement des activités et le fonctionnement de l’entreprise.

  • Responsable d’études

Il intervient sur la faisabilité technique, administrative et financière de chantiers d’aménagement d’espaces verts importants. Il travaille en bureau d’études, au sein d’une entreprise du paysage ou d’un cabinet d’architecture.

  • Responsable espaces verts en collectivité territoriale

Il coordonne les activités techniques, administratives, financières, humaines des subdivisions et ateliers espaces verts et met en place une politique paysagère prospective pour offrir au public un patrimoine vert et paysager de qualité.

 

En savoir plus

Les entreprises du paysage

Tél. : 01.42.33.18.82
www.lesentreprisesdupaysage.fr

Partager sur

Partager par mail

Imprimer