Berger

Le berger assure la conduite et la surveillance d’un troupeau de moutons (alpage, estive, zone pastorale de transhumance...) et lui dispense des soins si nécessaire, pour le compte d’un ou plusieurs éleveurs. Il réalise éventuellement la transformation fromagère.

Autres dénominations : Agent d’élevage ovin

Témoignages

Comment vous êtes-vous dirigé vers ce métier ?
Après avoir exercé plusieurs activités dans le secteur agricole, j’ai découvert la production ovine lors d’une formation. Je me suis ensuite perfectionné durant 1 an au centre de formation de Salon-de-Provence avant d’intégrer définitivement cette filière. J’ai travaillé pendant 10 ans comme berger transhumant, et depuis 19 ans, je suis salarié d’un groupement d’employeurs.

Comment se répartit votre temps ?
L’été, je suis dans les alpages en montagne avec une troupe de 2 400 moutons appartenant à 7 ou 8 propriétaires. L’objectif est de gérer les déplacements en fonction de la ressource fourragère disponible, de surveiller le troupeau avec les chiens et de le protéger contre les prédateurs. Le reste de l’année, je travaille pour un service de remplacement avec des moutons qui rentrent aussi en bergerie. Je suis chargé de l’alimentation, des soins aux animaux et de la surveillance des agnelages.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?
Ce n’est pas seulement un métier, c’est aussi un style de vie. J’aime l’espace, la vie au grand air et l’indépendance. Il faut être patient et aimer la solitude. J’apprécie également le partenariat avec les propriétaires qui me font totalement confiance. 

Roger MINARD
Berger dans les Bouches du Rhône

Activités 

Sur l’unité pastorale où il assure sa mission (alpage, estive, zone pastorale de transhumance inverse ou de transhumance hivernale, de demi-saison…), le berger surveille et conduit le troupeau :

  • Il observe l’état général et le comportement du troupeau. Il apporte les soins aux bêtes (plaies, sutures, piqûres…).
  • Il organise le parcours qu’il empruntera avec le troupeau pour adapter les ressources pâturées aux besoins du troupeau.
  • Il enregistre le plan de pâturage. Il utilise le ou les chiens pour la conduite du troupeau.
  • Exceptionnellement, il peut être amené à assurer l’agnelage (mise bas des brebis). Il peut également être amené à protéger le troupeau contre les prédateurs.
  • Il participe aux opérations de déchargement ou chargement, tri ou allotement, marquage voire prophylaxie des animaux lors de la montée ou de la descente d’estive, lors de la transhumance inverse ou de la transhumance hivernale.
  • Il accompagne ou conduit le troupeau lors des opérations de transhumance à pied.

Le berger entretient les équipements de l’estive et organise sa vie quotidienne.

Le berger produit le fromage :

  • Il assure la traite des brebis.
  • Il réalise la transformation fromagère.
  • Il nettoie le matériel de traite et de transformation.
  • Il affine et conserve le fromage.
  • Il prépare le fromage pour le transport.

Conditions d'exercice 

Le berger travaille pour le compte d’un ou plusieurs éleveurs, auprès d’un service de remplacement, de groupements pastoraux ou de collectivités locales. Il est responsable du troupeau lors d’une ou plusieurs saisons (par exemple l’été lors de l’estivage des troupeaux) et peut exercer un autre métier lors des autres saisons (l’hiver en station de ski par exemple pour un berger d’estive). Il peut également exercer le métier d’agent d’élevage ovin en exploitation ou tondeur en dehors des périodes de transhumance. Son travail, physique, nécessite d’être endurant face aux nombreux kilomètres à parcourir.

Compétences et qualités 

Le berger connaît le comportement de l’animal, sait établir un diagnostic (parasitisme, maladies…) et traiter les premières urgences. Il est capable de mener un troupeau et fait preuve d’un grand sens de l’observation. Autonome, il s’adapte au milieu montagnard dont il a les connaissances. Il sait ainsi s’orienter, lire une carte et apprécier le potentiel fourrager d’une estive. L’aspect saisonnier de l’activité implique une capacité à la mobilité. Enfin, dans le cadre du suivi d’un troupeau laitier, le berger dispose de compétences techniques en transformation fromagère.

Perspectives d'évolution 

Le berger, s’il développe ses connaissances techniques et des capacités de gestion, pourra choisir de s’installer en tant qu’éleveur ovin, en complétant son cursus par un Brevet Professionnel Responsable d’exploitation Agricole (BPREA), ou en tant que berger sans terre, c’est à dire en étant propriétaire uniquement des bêtes.

Contact

Fédération nationale ovine
www.nosbrebis.fr
01 40 04 51 31

En savoir plus

Consulter 

Partager sur

Partager par mail

Imprimer