métier sylviculture forêt scierie

Témoignage d'un ingénieur forestier

Témoignages

Hugues, Servant, ingénieur forestier en Bourgogne

Comment êtes-vous devenu ingénieur forestier ?

Après un BTS en production forestière, j’ai intégré l’IHEDREA (Institut des hautes études de droit rural et d’économie agricole). J’ai ensuite été embauché comme technicien par le centre régional de la propriété forestière de Bourgogne. Un examen interne m’a permis de devenir ingénieur, il y a une dizaine d’années.

En quoi consiste votre travail ?

Au niveau de la Côte-d’Or, j’encadre une équipe de 4 techniciens chargés de conseiller les propriétaires privés sur la gestion de leur forêt. Je participe également au montage de projets : plan de développement de massifs forestiers, études techniques, etc. Au niveau régional, je suis le référent pour la thématique « environnement ». L’objectif est d’intégrer les contraintes environnementales (Natura 2000, réserve naturelle, sites classés, protection de la faune et de la flore, respect des mares et autres habitats) dans une gestion sylvicole rentable.

Qu’appréciez-vous dans ce métier ?

J’ai pu occuper différents postes et entrer en contact avec des partenaires d’horizons très différents : gestionnaires forestiers, élus, syndicats de propriétaires, associations de protection de la nature, administrations, observatoires, etc. Ce métier nécessite un bon sens de la négociation, mais aussi de l’imagination et de la rigueur pour monter des projets.

Je suis demandeur d’emploi, comment intégrer le secteur agricole et me former ?

Picto FAQ

Des questions ?
L'ANEFA vous répond

Je souhaite
être recontacté