métier sylviculture forêt scierie

Témoignage d'un conducteur d'engins forestiers

Témoignages

Florent Napias, conducteur d’engins forestiers à Lit-et-Mixe (40)​

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai grandi au milieu des engins agricoles et forestiers, ce qui m’a donné, très tôt, le goût du métier. Dès l’âge de 14 ans, mon loisir était de conduire des machines agricoles. J’ai donc passé un BEPA Maintenance des machines – conduite des engins agricoles, suivi d’un BTA en Gestion et conduite des chantiers forestiers, complété par des formations aux nouvelles technologies.

En quoi consiste votre métier ?

Je travaille dans une entreprise de travaux forestiers. L’entretien, l’exploitation des forêts, la préparation des parcelles et le reboisement, pour le compte des clients, constituent le cœur de mon métier. Grâce à mon expérience, il m’arrive de donner des conseils sylvicoles aux clients. Enfin, je travaille en lien avec l’atelier de mécanique qui s’occupe de mes machines.

Comment ce métier a-t-il évolué ?

Avec l’utilisation des nouvelles technologies et l’apparition de nouvelles machines innovantes comme le croque-souche, le métier a bien évolué. Par exemple, après la tempête Klaus, de février 2009, la cartographie et l’utilisation du GPS sur les machines forestières nous ont permis de retrouver les limites de parcelles plus facilement et d’améliorer ainsi la qualité du travail sur les chantiers. Qu’est-ce qui vous plait dans l’exercice de votre métier ? La relation à la forêt et avec les clients. Je dois reconstituer des forêts en apportant la meilleure qualité de travail possible et répondre aux attentes de nos clients. 

Je suis demandeur d’emploi, comment intégrer le secteur agricole et me former ?

Picto FAQ

Des questions ?
L'ANEFA vous répond

Je souhaite
être recontacté