Métiers grandes cultures

Témoignage d'un chef de culture

Témoignages

Didier Vedis, chef de culture à Sore (40)

Quel regard portez-vous sur votre niveau de responsabilité ?

Je gère une exploitation pour le compte de deux associés qui résident en dehors de la région. Cela signifie que je suis chargé de mettre en œuvre les moyens de production de la même façon que si j’étais moi-même chef d’exploitation. Mon niveau de responsabilité est par conséquent important. Le niveau de la récolte dépend essentiellement de mon travail. Aussi, que celle-ci soit bonne ou mauvaise, je dois toujours être en mesure d’expliquer les résultats, de repérer les éventuelles erreurs culturales ou les points de satisfaction.

Quel est, selon vous, l’aspect le plus motivant de votre métier ?

C’est assurément la remise en question que l’on opère chaque année. Nous repartons systématiquement à zéro avec un nouveau défi qui consiste à améliorer nos techniques, à rechercher le meilleur rendement possible. C’est une véritable quête quotidienne.

Je suis demandeur d’emploi, comment intégrer le secteur agricole et me former ?

Picto FAQ

Des questions ?
L'ANEFA vous répond

Je souhaite
être recontacté