Actualité

Formation
14 Octobre 2014

Var : Une nouvelle session de formation d'agent viticole

De nombreuses offres d’emploi d’agent tractoriste viticole ne sont pas pourvues dans le Var. Grâce à une action de formation l’APEFA arrive à satisfaire une partie des besoins.

La prochaine session est prévue du 05 février au 24 avril 2015.
 

Répondre aux besoins par la formation

L'APEFA organise, du 05 février au 24 avril 2015, une formation d'agent viticole polyvalent par alternance, d'une durée de 399 heures dont 91 d'immersion en entreprise, sur un domaine viticole de Cabasse (centre Var), en partenariat avec le Pôle Emploi, la FDSEA du Var, le Conseil Général, le Conseil Régional et Delta Sud Formation.

12 nouvelles recrues, demandeurs d'emploi, pourront participer à cette formation et acquérir ainsi l'expérience pratique nécessaire, notamment la taille de la vigne.

Les inscriptions concernant cette formation auront lieu lors de la journée d'information collective organisée le 15 janvier 2015, à la Salle Janetti de Carcès. Contactez votre conseiller Pôle Emploi ou votre interlocuteur du Cedis ou de la Mission Locale dont vous dépendez.

Une insertion dans l'emploi garantie

L’APEFA a mis en place également une Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective (POEC), destinée à des demandeurs d'emploi. Elle arrive ainsi à placer des candidats sur une grande partie de ses offres.

Avec 2 sessions par an, entre 20 et 30 personnes sont formées chaque année. A l’issue des formations, 90 % des personnes travaillent en CDI ou CDD de plus de 6 mois. « Une vraie réussite pour cette POEC, la première au niveau national en viticulture » conclut Yannick Simon.

Des besoins en main d’œuvre de taille

L’APEFA Var a de plus en plus de difficultés à pourvoir les offres d’Agent tractoriste en viticulture. « Le vivier de candidats salariés est vieillissant. D’autre part, il n’existe pas de formation initiale dédiée à l’utilisation et à la conduite du matériel » indique Yannick Simon, Président de l’APEFA Var. Ainsi, la majeure partie des candidats qui postulent, ne sont pas formés à la conduite d’engins.

Les chefs d’exploitation recherchent des personnes maîtrisant des gestes techniques comme la taille mais aussi sachant conduire et utiliser du matériel. « Les tâches mécanisées sur le vignoble se sont accentuées, en particulier avec les pratiques de l’Agriculture biologique et de la lutte raisonnée où il est nécessaire de travailler régulièrement le sol » poursuit-il.

Des exploitations qui se spécialisent et se tournent vers la qualité

Alors que le nombre d’actifs agricoles du Var, exploitants et salariés, est en forte baisse depuis 10 ans, reflétant la tendance nationale, un secteur, celui de la viticulture varoise dénote. Le nombre de ses exploitations a diminué moins vite que celui de l’horticulture.

Autre tendance, les exploitations viticoles, plus grandes, se spécialisent et se professionnalisent. « La viticulture de qualité, avec les AOC, a le vent en poupe dans le Var » explique Yannick Simon. Les chefs d’exploitation sont ainsi davantage occupés à des fonctions de gestion de l’entreprise ou de vente directe de leurs vins.

 

Partager sur

Partager par mail

Imprimer